Index ASTRONOMIE -> GALAXIES 
 
 RECHERCHER dans PLANÈTE GAÏA 
 
 
Les Nuages de Magellan

 Le Grand Nuage de Magellan

Quelle est donc cette entité céleste tentaculaire, et comment cette étonnante image a-t-elle été capturée ?

Le Grand Nuage de Magellan n'est pas du tout un nuage... C'est l'une des nombreuses galaxies naines, proches de la Voie lactée. Tout est relatif car elle n'est pas si naine que cela : avec ses 14.000 années-lumière de diamètre, elle représente environ 1 % de la masse de notre propre galaxie. Une telle présence est assez facile à repérer dans le cosmos. Pourtant, pour parvenir à produire cette image - le cliché le plus net et le plus précis de cette galaxie à ce jour - le télescope spatial Spitzer de la NASA s'est surpassé.
Composé de 300.000 clichés individuels, cette photo a été prise dans l'infrarouge grâce à un procédé mille fois plus sensible que les techniques mises à contribution lors des missions précédentes. Il en résulte un niveau de détail remarquable. Un bon million d'objets précédemment invisibles ont été découverts dans le Grand Nuage de Magellan. La lueur bleue du Centre de la galaxie est la lumière d'étoiles les plus vieilles, tandis que les étoiles chaudes massives, entourées de poussières de leurs propres éjections coronales apparaissent comme des points lumineux blanc-bleu. Les points rouges sont soit d'anciennes étoiles, soit des galaxies lointaines, tandis que les jaunes verdâtres représentent des gaz interstellaires plutôt froids. À partir de ce composite, des astronomes ont pu évaluer comment la poussière interstellaire est recyclée en étoiles, puis en systèmes stellaires, pour finir à nouveau en poussière.
Dans cette image de toute beauté, nous voyons la poussière spatiale expulsée par de vieilles étoiles autour des points rouges, répandue dans les nuages jaune-verdâtre et consommée par de jeunes étoiles dans les nuages aux tons rouille.

DANS LA FAMILLE MAGELLAN, JE VOUDRAIS...

Le Grand Nuage de Magellan a un frère jumeau appelé Petit Nuage de Magellan, sans grande originalité. Il est moitié plus petit (7.000 années-lumière de diamètre), sa masse est un tiers plus petite, avec 7 milliards de masses solaires.
Les deux sont relativement proches l'un de l'autre, le Petit Nuage de Magellan se trouvant à 200.000 années-lumière de la Terre alors que le Grand Nuage se trouve à 160.000 années-lumières de notre planète. Le Petit Nuage de Magellan est l'un des objets les plus éloignés que l'on puisse apercevoir à l'oeil nu. Cependant, il ne peut être observé que dans l'hémisphère Sud et de façon claire seulement dans les zones à très faible pollution lumineuse, comme le désert australien et le site du Très Grand Télescope (VLT) dans le désert chilien d'Atacama.
Centains astrophysiciens pensent qu'il pourrait y avoir une section encore plus petite derrière le corps principal du Petit Nuage de Magellan (depuis notre point de vue sur Terre), séparée par 30.000 années lumière. Ils l'ont sumommée le Mini Nuage de Magellan.

COMMENT ÇA MARCHE N°37 > Juillet > 2013

 Les Nuages de Magellan nous Côtoient depuis peu

Considérés jusqu'à présent comme des satellites ancestraux de la Voie lactée, le grand et le petit nuage de Magellan seraient en fait de nouveaux venus près de notre galaxie !

Les dernières mesures de leur vitesse s'étant révélées anormalement élevées, Gurtina Besla et son équipe du Harvard Smithsonian Center for Astrophysics ont recalculé l'orbite des nuages. Conclusion : tous deux n'en sont qu'à leur premier passage par notre galaxie !

Une découverte perturbante : on pensait en effet que les nuages de Magellan s'étaient rendus responsables, lors d'un précédent passage, de la distorsion du disque gazeux de la Voie lactée. Hypothèse hautement improbable si les nuages sont de nouveaux voisins ! De la même façon, ce scénario d'un premier passage oblige les scientifiques à reconsidérer l'histoire de la formation des étoiles au sein des nuages, ou encore l'origine du courant magellanique, cette longue traînée d'hydrogène qui s'étend derrière eux.

Ax.P. - SCIENCE & VIE > Novembre > 2007
 

   
 C.S. - Maréva Inc. © 2000 
 charlyjo@laposte.net 
¯