Index de MICROBIOLOGIE -> ARCHÉES
 
 RECHERCHER dans PLANÈTE GAÏA 
 
 
Le Monde des Archées

Les Crénarchées ou Crenarchaeota

Les crénarchées sont des archées procaryotes, séparé des autres Archaea sur la base des séquences de l'ARNr (phylogénie).

Beaucoup d'espèces sont anaérobies strictes et exigent du soufre pour la croissance (exemple de Sulfolobus).

Beaucoup d'espèces sont thermophiles (Sulfolobus, Pyrodictium, Thermoproteus, Pyrolobus...). On les trouve dans les eaux thermales contenant du soufre, par exemple dans les sources soufrées de Yellowstone.

SULFOLOBUS

Sulfolobus (->) est un genre de procaryote appartenant au domaine des Archaea. Ce sont des cellules coccoïdes, irrégulières et flagellées. Hyperthermophile (vivant à des températures voisines de 80 °C) et acidophile (pH optimal de croissance proche de 2 ou 3).

Hétérotrophe ou autotrophe, leur énergie provient de l'oxydation du soufre et/ou par respiration du soufre, dans laquelle le soufre sert d'accepteur final d'électrons.

Les espèces du genre Sulfolobus sont souvent nommés d'après le lieu de leur première localisation, par exemple Sulfolobus solfataricus dans des solfatares. D'autres espèces sont isolées le plus souvent dans des régions volcaniques (États-Unis, Italie, Nouvelle Zélande, Islande, Japon).

Sulfolobus acidocaldarius (->) isolé de sources chaudes acides posséde la particularité d'être à la fois acidophile (croissance à un pH de 2-3) et hyperthermophile (optimum de croissance vers 80°C). Les génomes des espèces Sulfolobus solfataricus, Sulfolobus tokodaii et Sulfolobus acidocaldarius sont entiérement séquencés.

Sulfolobus présente un intérêt en raison de la thermostabilité de ces protéines et des applications biotechnologiques potentielles qui peuvent en découler.

Sulfolobus est également un modèle d'étude du mécanisme moléculaire de la réplication de l'ADN.

PYROLOBUS

Le genre Pyrolobus est une archéobactérie hyperthermophile appartenant au phyllum des Crenarchaeota.

Pyrolobus fumarii (->) est le micro-organisme le plus hyperthermophile connu. Il peut vivre et se multiplier jusqu'à 113°C et sa croissance est impossible pour des températures inférieures à 90°C.

Pyrolobus fumarii est isolé au niveau de cheminée hydrothermale sous-marine (fumeur noir) sur la dorsale Atlantique.

Il s'agit d'une espèce aérobie facultative, chimiolithoautotrophe.

Source : Classification phylogénétique du vivant par Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader aux éditions Belin.

WIKIPEDIA > Décembre > 2008
 

   
 C.S. - Maréva Inc. © 2000 
 charlyjo@laposte.net