Le Monde des Escargots Terrestres (Gastéropodes)

Les Gastéropodes
Gastéropodes
Cepaea hortensis
Classification
 Règne  Animalia
 Sous-règne  Metazoa
 Embranchement  Mollusca
 Classe  Gastropoda
Classification phylogénétique
  • mollusques
    • solénogastres
    • caudofovéates
    • eumollusques
      • polyplacophores
      • conchifères
        • monoplacophores
        • ganglioneures
          • viscéroconques
            • gastéropodes
            • céphalopodes
          • diasomes
            • bivalves
            • scaphopodes

Les gastéropodes (Gastropoda) forment la famille qui regroupe notamment les escargots, dont la coquille en spirale est caractéristique, et les limaces.

C'est une importante classe d'animaux de l'embranchement des mollusques, devenus asymétriques par suite de la torsion et de l'enroulement de leur masse viscérale. Leur tête comporte des yeux et une radula. Leur pied est aplati en une sole ventrale de reptation. Leur manteau est dorsal, leur coquille si elle est présente, univalve.

Selon la liste rouge de l'UICN de 2006 et les données les plus récentes, il y aurait 120.000 mollusques, dont 100.000 gastéropodes, 15.000 bivalves, 850 céphalopodes... La liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), en anglais IUCN Red List créée en 1963, constitue l'inventaire mondial le plus complet de l'état de conservation global des espèces végétales et animales. Environ 16.000 nouvelles espèces sont décrites chaque année, dont 1600 espèces marines.

Le terme escargot est un nom qui en français désigne, par opposition aux limaces, la plupart des mollusques qui portent une coquille, dits aussi colimaçons. Majoritairement terrestres, ce sont tous des gastéropodes quelle que soit leur taille (certains mesurent à peine 2 millimètres) ou leur forme. On désigne aussi par ce terme certains escargots aquatiques tels les limnées ou les planorbes, souvent appelés "escargots nettoyeurs" par les amateurs d'aquariophilie.

La différence entre escargot et limace n'est pas toujours évidente. Ainsi, certaines limaces comme les testacelles sont-elles pourvues d'une coquille rudimentaire mais bien visible, alors que les escargots de la famille des Vitrinidae appelés glass snails (escargot de verre) par les anglophones, dont Eucobresia nivalis ou Semilimax semilimax par exemple, n'ont qu'une coquille fragile et incomplète dans laquelle l'animal ne peut généralement se retirer complètement.

La plupart des escargots sont phytophages qui se nourrit à partir de végétaux), quoique quelques espèces soient omnivores ou zoophages (régime alimentaire est constitué d'animaux, de matières animales ou de substances d'origine animale) ou détritivores.

Les espèces les plus discrètes restent très mal connues. Il en existe de nombreuses espèces, dont sans doute beaucoup encore inconnues de la science. Rien qu'en Slovaquie, les spécialistes ont identifié 53 espèces aquatiques (en eau douce) et 175 terrestres, soit un total de 228 espèces, soit beaucoup plus qu'aux Pays-Bas où 169 espèces ont quand même été identifiées (52 en eau douce et 117 sur terre).

Il est fréquent de trouver des espèces endémiques (exclusivement dans une région géographique délimitée) sur les îles ou sur des milieux très isolés depuis longtemps.

Anatomie d'un escargot, schéma en coupe. 1 : coquille ; 2 : foie ; 3 : poumon ; 4 : anus ; 5 : pore respiratoire ; 6 : œil ; 7 : tentacule ; 8 : cerveau ; 9 : conduit salivaire ; 10 : bouche ; 11 : panse ; 12 : glande salivaire ; 13 : orifice génital ; 14 : pénis ; 15 : vagin ; 16 : glande muqueuse ; 17 : oviducte ; 18 : sac de dards ; 19 : pied ; 20 : estomac ; 21 : rein ; 22 : manteau ; 23 : cœur ; 24 : canal déférent.

DESCRIPTION

Les escargots disposent d'une ou deux paires de tentacules rétractiles, appelés cornes ou "antennes" dans le langage familier. Dans la partie supérieure de la tête la première paire de "cornes" abrite les yeux mais la vue est un sens peu utilisé par les escargots. Ils possèdent surtout un bulbe olfactif sous l'œil et la deuxième paire de tentacules est un organe olfactif et tactile (épithélium) qui est en revanche très utilisé.
La bordure située à l'ouverture de la coquille est appelée péristome. La forme, l'épaisseur et la couleur du péristome ont souvent une grande importance dans l'identification des espèces de gastéropodes.
Quelle que soit son allure, la coquille de l'escargot est toujours hélicoïdale. La plupart du temps, l'hélice s'enroule vers la droite, et on parle alors d'escargot à coquille dextre. Il existe également, mais de manière plus rare et anormale, des escargots à coquille sénestres, c'est-à-dire dont la coquille tourne vers la gauche, "à l'envers".
L'escargot, comme de nombreux autres mollusques, dispose de neurones géants permettant l'implantation d'électrodes intracellulaires largement utilisés en recherches neurologiques pour mieux comprendre le mode de fonctionnement des neurones humains.

DÉPLACEMENT : L'escargot se déplace, seulement vers l'avant, grâce à son pied, qui est en fait un gigantesque muscle qui se contracte et s'allonge alternativement. La vitesse moyenne, par exemple, d'un escargot turc adulte est d'un millimètre par seconde, soit six centimètres par minute.
Les glandes des escargots sécrètent aussi différents types de mucus (la "bave") contenant de nombreux composés (allantoïne, collagène, élastine) qui lui permettent à la fois d'avancer plus facilement en glissant sur les obstacles et de se fixer même verticalement sur certaines parois. Le mucus sert aussi à l'escargot à se débarrasser de certaines substances, comme les métaux lourds, et entre aussi dans la composition de la coquille. Le mucus est épais, il durcit et sèche au contact de l'air en laissant une traînée brillante à la lumière.

LONGÉVITÉ : La durée de vie des escargots varie selon les espèces. Dans la nature, les Achatinidae vivent de cinq à sept ans alors que les Helix dépassent rarement l'âge de trois ans. Leur mort est souvent due à des prédateurs ou à des parasites.
En captivité, leur longévité est bien plus longue et va de dix à quinze ans pour la plupart des espèces. Certains escargots ont vécu plus de 30 ans.

REPRODUCTION : Tous les escargots terrestres sont hermaphrodites, produisant spermatozoïdes et ovules. Quelques escargots d'eaux douce et marine ont des sexes différents et sont donc mâles ou femelles.

WIKIPEDIA > Mai > 2011

Quand l'Escargot s'enroule à l'Envers

P.K. - SCIENCES ET AVENIR N°869-870 > Juillet-Août > 2019

L'Autofécondation : un Cul de Sac Évolutif

L'ESSENTIEL DE LA SCIENCE N°44 > Février-Avril > 2019

Les Escargots ont-ils des Dents ?

TOUT COMPRENDRE JUNIOR N°64 > Avril > 2018

Contorsion pour s'Accoupler

D.S. - SCIENCES ET AVENIR N°852 > Février > 2018

Des Escargots se Battent avec leur Coquille
L'Escargot Transparent

SCIENCES ET AVENIR N°839 > Janvier > 2017
ÇA M'INTÉRESSE N°393 > Novembre > 2013

Comment s'Accrochent-ils ?

Que ce soit pour dormir, chasser, se déplacer, les animaux savent utiliser toutes les astuces de la chimie, de la physique et de la mécanique.

P.M. - ÇA M'INTÉRESSE N°400 > Juin > 2014

Escargots Touchants et Joyaux en Danger

SCIENCE & VIE JUNIOR N°297 > Juin > 2014

Escargots Grimpeurs

NATIONAL GEOGRAPHIC INTERACTIVE > Juin > 2012

Comment peut-on Connaitre l'Âge d'un Escargot ?

Il est impossible de déterminer l'âge d'un escargot à l'œil nu : sa coquille ne présente pas de stries annuelles de croissance, ces bandes plus ou moins claires qui témoignent du nombre d'hivers que l'animal a vécus.

La seule chose que l'on peut savoir c'est s'il est jeune ou adulte, les adultes présentant un "rebord" au niveau de l'ouverture de la coquille. Pour connaitre l'âge précis d'un escargot, les biologistes ont le choix entre deux techniques de laboratoire. La première consiste à utiliser des "courbes de croissance" qui donnent des individus d'une espèce en fonction de sa taille : en mesurant le mollusque on a ainsi une idée de son âge... minimum. Car il suffit que sa croissance ait été ralentie pour que l'estimation soit fausse ! La seconde méthode est plus précise, mais plus lourde et plus coûteuse. Elle consiste à mesurer les proportions de deux formes de l'atome d'oxygène, les isotopes 16O et 18O. Ces valeurs variant avec la température extérieure, on peut en conclure le nombre d'hivers vécus par l'escargot, et donc son âge exact.

K.B. - SCIENCE & VIE > Mai > 2012

Un Escargot Réapparaît

Cent dix ans après la dernière observation de cette espèce, une colonie de Cochlodina laminata a été retrouvée dans la région de Fife, sur l’estuaire de la Forth, en face d’Edimbourg, en Ecosse.

Ce mollusque extrêmement rare vit sur les lichens des pâturages de cette côte.

Long de 15 à 18 mm, le gastéropode présente une coquille marron foncé en forme de tire-bouchon présentant onze spirales.

L.C. - SCIENCES ET AVENIR N°777 > Novembre > 2011

L'Escargot ne Bave Pas pour Avancer

Dans l'espoir de créer des robots biomimétiques, une équipe pilotée par Janice Lai, de l'université de Californie, a voulu déterminer si le mucus sécrété par l'escargot possédait des propriétés essentielles à sa propulsion.

Elle a filmé l'animal à travers une surface transparente et, surprise, découvert qu'il avance avant tout grâce à une série d'ondes musculaires qui se propagent de la queue à la tête. Certes, le mucus facilite son déplacement, mais n'importe quel fluide pourrait faire l'affaire. Les chercheurs supposent que le mucus aide surtout l'escargot à grimper sur les murs, à se mouvoir la tête en bas ou à maintenir son corps humide.

R.B. - SCIENCE & VIE > Mai > 2011

Un Escargot dont la Coquille Tourne autour de 4 Axes Découvert en 2008

Chaque année, les scientifiques trouvent sur notre planète des centaines de nouvelles espèces, animales ou végétales. Voici un escargot découvert en 2008.
(Photo de Ruben Clements : coquille de Opisthostoma vermiculum)

Particularité : La torsion de sa coquille est unique. Aucune espèce ne présente cette caractéristique. La plupart des espèces de gastéropodes présente des coquilles dont l'enroulement suit trois axes. Ici ce n'est pas le cas car il en suit quatre.

Nom : Opisthostoma vermiculum
Lieu de vie : Gunung Rapat, état de Perak, en Malaisie
Taille : La coquille fait 0,9 millimètres de diamètre et 1,5 mm de haut.

SCIENCE & VIE DÉCOUVERTES > Août > 2009

Baveux Indésirable

Brisbane, Australie. Ne vous fiez pas à son air inoffensif ! L'Achatina fulica (->) est un escargot des plus nuisibles.

Originaire d'Afrique de l'Est, cette espèce dont les membres peuvent dépasser 20 cm de long et peser jusqu'à 1,5 kg, a réussi à envahir la majeure partie de l'Asie, des iles de l'océan Indien et de l'océan Pacifique.
Sa technique ? Embarquer à bord des conteneurs au départ de l'Afrique et à destination du reste du monde tropical, où ce gastéropode géant n'est pourtant pas le bienvenu. Sans prédateur naturel, la bestiole, hermaphrodite, se multiplie à une cadence infernale et fait subir aux cultures de terribles dégâts.

L'escargot africain pose aussi un problème de santé publique : il est le vecteur de parasites et d'agents pathogènes pouvant toucher l'homme.

CHOC N°121 > Juillet > 2009
 

   
 C.S. - Maréva Inc. © 2000 
 charlyjo@laposte.net